Articles - C'est du véçut!

Avant tout qui suis-je?

La plume, c'est moi,du moins mon nom "de plume"...
Mais une plume c'est quoi?
Larousse (extrait) def.plume nom féminin :
Phanère corné épidermique complexe, dont l'ensemble recouvre le tégument des oiseaux et sert à la protection du corps, à la régulation ...


Bref c'est le poil des oiseaux.

Blague à part,une plume c'est aussi un instrument d'écriture, c'est aussi dans son essence propre, une partie légère organique qui se laisse porter par le vent.
Qui peut tour a tour virevolter dans d'élégante arabesques, tantôt volage et tournoyante, couverte de ramages ou vulgaire dans sa couleurs, tantôt chuter lamentablement dans une merde de chien.

Une plume c'est aussi un apparat chez les amérindiens ( les vrai américains de souches), mais aussi un synonyme chez les belges ou le nord pas de calais pour signifier que quelqu'un a une araignée au plafond : "il a une plume !" (ou un grain)

Bon revenons a moi (purée c'est très nombriliste...)
Description de La plume.
40 ans
1.77m
80kg
sexe : 20 cm (je sort) :lol (merci M.Leeb)
passion : beaucoup
en couple : c'est dans mon intérêt :lol
groupe sanguin : rouge


plus sérieusement, ma passion première est la lecture, j'aime lire, et j'aime écrire, bon g'fai dé fots. (zut mon mode correcteur vient de bugger)
parfois je néologise (oui une vignette de mutuelle devient par contraction :une mutugnette)

Mes style littéraire préférés : fantastique, sf, horreur, biographie, science, science vulgarisée, ouvrages de référence, manuels ou guide pratique, philosophie.

nombre de livres lus : 1 (le petit mouton dans le près) :lol sérieusement j'ai arrêter de compter quand j'ai du me débarrasser des caisses à bananes remplie de pocket sous le lit qui trainais depuis quelques années...

Ton style, La Plume! Tu est raciste? Ou politiquement incorrecte? Sérieusement au fond de moi, bien que ces mots :
racisme, homophobie, xénophobie, anti-sémitisme, islamophobie, anti-social, asocial, renégat, anticonstitutionnel, mafia, pègre, anarchiste, Ravachol, et bien d'autres
Soient enregistrés en mémoire, je ne me caractérise pas comme cela. Mais j'utilise parfois les mots pour leur signification exacte.

Et parfois dans une histoire, forcément si un personnage à le fond imprégné d'un de ces concepts. Sa nature le sera ses réaction et propos aussi.

Par exemple : si je place un Italien a new york dans les années 1970 qui croise avec ses compagnons de la pègre, un homme vivant a Harlem.
je peut imaginer par les sources de l'époque et les mentalités qui ne sont pas miennes adapter un caractère odieux a ce personnage comme suit:

Paolo croisa l'homme noir, nul doute qu'Harlem était sa patrie, de haine et en vue d'une bonne bagarre, il ne put s’empêcher de lui crier :
- Hé Bamboula, vient par ici me cirer les pompes!
L'homme ne détourna pas et poursuivit son chemin...
- Il joue le sourd le négro en plus! cria un des amis de Paolo.
- Hého toi pas comprendre que le blanc veut chaussures propres, gueule de singe!
L'homme se retourna enfin, après une courte pause.il sourit sûr de lui.
- Quand tu parle tu transpire et les raviolis dans l'eau... ça ramollit. Je préfère taper dans le solide plutôt que dans la gerbe sortie de l'utérus de la mama!


C'est un contexte, qui d'un point de vue externe met l'accent sur une réalité historique au travers de personnages fictif.
Dans cet exemple, je ne suis pas raciste, mes personnages le sont par contre.


Cet encart pour une grande précision nécessaire à l'heure actuelle, vis a vis de l'être humain et ses préjugés facile en général.